Mercredi 12 juin 2024 tagInstitutionnel, tagEntreprise responsable

82% des usagers de la route ressentent colère, stress et peur dans leurs déplacements quotidiens. La charge « déplacementale » est lourde, alors que les moyens de locomotion se multiplient…

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Abeille Assurances, compagnie majeure de l’assurance en France, dévoile aujourd'hui les résultats d’un sondage exclusif qui explore les nouvelles dynamiques de mobilité en France et leurs implications en matière de sécurité routière. A l’heure de la démultiplication des usages de la route, Abeille Assurances dresse un état des lieux complet de ce que les Français ressentent pendant leurs déplacements quotidiens : vision de leur propre comportement, sens des (ir)responsabilités, appréhension des risques.

 

  • La charge déplacementale : émotions négatives et trop-plein quotidien


Les résultats du sondage sont limpides : les Français éprouvent ce qu'Abeille Assurances a choisi d’appeler « la charge déplacementale », un néologisme qui permet de matérialiser le haut niveau de stress et d’angoisse qu’ils ressentent – et provoquent ! - dans leurs déplacements quotidiens et qui influence négativement leur comportement sur la route.




   
« Je suis particulièrement frappé de ce paradoxe : les Français sont lucides sur les risques qu’eux-mêmes font courir aux autres dans leurs déplacements en raison de leurs comportements inappropriés, mais ne sont pas prêts à les remettre en cause et reportent sur les autres la charge de l’amélioration. En parallèle, se déplacer s’affirme comme une source de stress très présente chez les usagers français, et contribue à la violence routière. En effet, 82% des conducteurs ressentent régulièrement des émotions négatives, influençant ainsi leur comportement. Plus précisément, 67% d’entre eux déclarent ressentir de la colère, 62% du stress, et 46% de la peur. Cela souligne l’importance de mettre la bienveillance et le respect de l’autre, quel que soit son mode de déplacement, au centre des politiques de prévention.»


Christian De Boissieu, Directeur général Abeille IARD & Santé


 

  • Entre déni et réalité : les Français cultivent leur mauvaise réputation !


Apparemment honnêtes, les trois-quarts des Français (74%) reconnaissent adopter au moins un comportement inapproprié lors de leurs déplacements quand près d’un automobiliste sur deux (48%) admet avoir un comportement particulièrement risqué. En détail, 58% des Français interrogés indiquent rouler au-delà des limitations de vitesse, 36% disent échanger des insultes avec d'autres usagers de la route, et 25% conduire après avoir bu plus de deux verres d'alcool.

Et pourtant, malgré ces constats sans concessions vis-à-vis de leurs propres comportements, 92% des conducteurs estiment bien se comporter sur la route, une nette majorité d’entre eux (53%) est persuadée que « les autres » se comportent mal.

Conséquence ? une approche « C’est pas moi, c’est les autres » qui accroit la charge « déplacementale » de chacun sur la route !




 

  • La diversification des modes de transport en France : une cohabitation difficile



En France, la voiture reste le mode de transport le plus utilisé, avec 77% d'utilisateurs hebdomadaires et 47% d'utilisateurs quotidiens. Cependant, on constate une légère baisse de 5 points en 4 ans. En parallèle, les nouveaux modes de transport connaissent un essor remarquable : une augmentation de 6 points pour le vélo, de 3 points pour les scooters/motos, et de 3 points pour les trottinettes. Au total, 19% des Français utilisent chaque semaine au moins l'un de ces moyens de transport.

Malgré les idées reçues, les clivages entre les utilisateurs de différents modes de transport sont purement factices. En effet, de nombreux Français sont poly-utilisateurs, combinant les trajets en voiture, à pied et à vélo. Par exemple, 35% des automobilistes sont également piétons, et 11% sont cyclistes.

Cependant, la cohabitation entre les différents modes de transport est loin d’être harmonieuse. Environ 37% des Français et 46% des citadins estiment que la cohabitation dans leur ville se déroule mal. De plus, 63% des Français et 68% des Franciliens considèrent qu'il y a une surpopulation de trottinettes et de vélos sur la route, engendrant des situations à risques.

Cette diversification des moyens de transport, bien que bénéfique en termes de mobilité, soulève des défis en matière de cohabitation et de comportements sur la route.




  • Une méconnaissance généralisée des règles de sécurité routière : de l'importance capitale d'une prévention accrue


L'étude révèle également une grande méconnaissance des règles de sécurité routière parmi les Français. Une majorité sous-estime les distances de freinage et les effets de l'alcool au volant. En effet, seulement 11% des Français obtiennent plus de 3 bonnes réponses sur 6 à un quiz de sécurité routière. Toutefois, ce constat met en lumière une réalité plus large et plus complexe.

Mais bonne nouvelle, les Français ont au moins conscience de leur ignorance collective sur la sécurité routière : une nette majorité (54%) pense qu’il faut aller encore plus loin en matière de prévention routière pour améliorer les comportements. Presque personne ne pense qu’on devrait « moins en faire » dans ce domaine ou qu’on « embête déjà trop les gens avec ça ». Des affirmations qui peuvent être considérées comme un pas positif vers des routes plus sûres, où le respect et la bienveillance pourraient réduire significativement les accidents.

                                         


D’autant que, 9 Français sur 10 pensent que la bienveillance et le respect sur la route sont cruciaux et auraient un impact significatif sur le nombre d'accidents et de morts sur les routes. Pour autant, 89% des usagers admettent souvent échanger des insultes ou des menaces avec d'autres usagers tout en reconnaissant l'importance de la bienveillance. Un « faites ce que je dis mais pas ce que je fais » somme toute bien français !

 

  • Abeille Assurances lance une campagne de prévention routière et part à la rencontre des Français



Depuis 2010, Abeille Assurances s’engage activement pour la sécurité routière et œuvre pour réduire la sinistralité de ses assurés. Aujourd'hui, l'assureur appelle à une mobilisation collective pour un partage de la route plus respectueux et sécurisé. Dans le cadre de cet engagement, Abeille Assurances a lancé une nouvelle campagne de prévention routière visant à sensibiliser le public à l'importance de la bienveillance sur la route.

L'objectif de ce dispositif est clair : faire prendre conscience aux conducteurs que leurs attitudes peuvent être source de stress pour les autres usagers et les inviter à modifier leurs comportements individuels pour alléger leur charge mentale lors des déplacements. Pour atteindre cet objectif, Abeille Assurances partira à la rencontre des Français lors de cinq événements régionaux.

Ces événements seront animés par Denis Brogniart, personnalité de la télévision et journaliste sportif très apprécié des Français, connu pour ses engagements dans plusieurs campagnes de prévention routière. Lors de chaque événement, Denis Brogniart mènera et animera une course de sensibilisation de 5 km pour mettre en lumière l’importance de la sécurité routière et promouvoir des comportements responsables sur la chaussée.

 

Les cinq événements régionaux auront lieu aux dates suivantes: 
 

  • Saint-Jean-de-Luz le 12 juin 2024
  • Vannes le 3 octobre 2024
  • Dijon le 10 octobre 2024
  • Bois-Colombes le 16 octobre 2024
  • Aix-en-Provence le 6 novembre 2024
   

Abeille Assurances espère que ces initiatives inciteront les conducteurs à adopter des comportements plus bienveillants et respectueux, contribuant ainsi à une route plus sûre pour tous.

 

Méthodologie

Enquête réalisée par Internet du 9 au 17 avril 2024 auprès d’un échantillon de 1 994 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération



      Le sondage
(version courte) et l'infographie sont disponibles dans la rubrique "Téléchargements"



CONTACTS PRESSE 


Abeille Assurances
Karim Mokrane - 06 73 77 90 69 - karim.mokrane@abeille-assurances.fr

Agence Presse Convictions
Esther Joubert – 06 75 33 16 25 – ejoubert@convictions.fr



À propos d’Abeille Assurances

Compagnie majeure de l’assurance en France forte de 4200 collaborateur.ice.s, 1000 agent.e.s généraux d’assurance et de 170 ans d’expérience, Abeille Assurances dispose d’une gamme étendue de produits et services d’assurance, de protection, d’épargne et de retraite à destination de plus de 3,1 millions de client.e.s. Abeille Assurances propose ainsi ses produits à travers une approche multicanale adaptée aux besoins des client.e.s : un réseau de distribution implanté sur l’ensemble du territoire français (1000 agent.e.s généraux, 1630 courtier.è.s,  105 conseiller.ère.s Epargne Actuelle), une banque patrimoniale (UFF avec 20 agences en France et près de 1 200 collaborateur.ice.s) et une distribution via le canal Direct avec 185 conseiller.ère.s téléphoniques (dont Eurofil).

Abeille Assurances est par ailleurs le partenaire historique de l’AFER, la première association d’épargnant.e.s en France (avec près de 752 000 adhérent.e.s).

Plus d’informations sur abeille-assurances.fr

 

Mercredi 12 juin 2024 tagInstitutionnel, tagEntreprise responsable
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Sur le même sujet
  • Jeudi 11 juillet 2024
    Aurore Savary est nommée Directrice de la Distribution Vie Agents Généreux et Courtiers AFER [lire le communiqué]
  • Mardi 9 juillet 2024
    Abeille Assurances annonce la nomination de deux directeurs régionaux CGP, Courtage et Agents Vie [lire le communiqué]
  • Lundi 24 juin 2024
    Abeille Assurances lance sa « pride week » #beeyourself [lire le communiqué]
  • Mercredi 24 avril 2024
    La Région Île-de-France, Abeille Assurances et INCO lancent le premier fonds d’investissement régional de 15M€ destiné à accompagner les entreprises à impact et de l’ESS en phase d’amorçage [lire le communiqué]
  • Jeudi 28 mars 2024
    10 investisseurs institutionnels français lancent une initiative de place pour constituer des fonds d’investissements ciblés sur la biodiversité [lire le communiqué]
Voir tous les communiqués